Quand ils sont malheureux, les petits dessinent…

Vu dans la presse française (Psychologie magazine de janvier 2016) :

Un article qui présente le livre « Je dessine : La jeunesse dessine pour Charlie Hebdo après le 7 janvier » accompagné de commentaires du célèbre psy Boris Cyrulnik, lequel rappelle le besoin des enfants de s’exprimer face à l’émotion et l’utilité du dessin dans ce cadre.

« Quand nous n’avons pas encore la maîtrise des mots, nous pouvons nous exprimer en dessinant. Un dessin devient le porte-parole de l’enfant. Quand ils sont malheureux, les petits dessinent. »

Bien évidement, nous croyons à l’utilité du dessin et de la pratique artistique pour l’expression de toute émotion, aussi bien par les enfants que les adultes !

 

Plus d’infos :

L’article en ligne :

http://www.psychologies.com/Planete/Societe/L-actu-decryptee/Interviews/Boris-Cyrulnik-Quand-ils-sont-malheureux-les-enfants-dessinent

Le livre :

https://www.amazon.fr/Je-dessine-jeunesse-Charlie-janvier/dp/235766114

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s